Les Alternatifs Isère

Libérons nous de la chaine de la dette publique !

Collectifs pour un Audit Citoyen de la Dette Publique Isère
vendredi 30 mars 2012

Pourquoi la dette publique ?

Le budget de l’Etat est en déficit quand les recettes ne suffisent pas à couvrir les dépenses. L’Etat doit alors recourir à l’emprunt, c’est une dette.

Pour savoir si une dette est bonne (légitime) ou mauvaise (illégitime) il faut examiner trois critères :
- a t- elle permis le développement de biens communs : écoles, hôpitaux, transports ?
- sert elle les intérêts particuliers et destructeurs (l’augmentation des profits) d’une oligarchie très riche ?
- auprès de qui les prêts ont-ils été effectués et à quel taux de remboursement ?

A partir de ces critères que peut-on dire de la dette actuelle en constante augmentation ?
- Trop de dépenses ? NON. Celles-ci sont justifiées par le fonctionnement des services publics et les investissements nécessaires qui sont stables depuis 1 0 ans (environ 53 % du produit Intérieur Brut)
- Manque de recettes ? OUI depuis 10 ans, baisse des impôts sur les hauts revenus, les bénéfices des entreprises, les successions, l’ISF et les cotisations patronales ; la création du bouclier fiscal et la fraude fiscale. Soit 1 58 milliards de pertes !
Avec la crise financière de 2008 la dette explose ; l’Etat lance alors un plan de sauvetage des banques sans contrepartie, finance l’activité économique des grandes entreprises, le paiement des intérêts de la dette s’élève à 50 milliards par an…

Leur solution : l’austérité généralisée pour payer leurs dettes !

Les gouvernements européens, en accord avec la BCE, le FMI, La Commission européenne imposent aux peuples de payer leur crise :

- En Grèce : chômage à 27 %, baisse des salaires et des retraites de 40 à 70 %, privatisations des ports, aéroports, autoroutes, mines, électricité….

- En Irlande : baisse du salaire minimum de 11,5%, passage de la retraite à 68 ans en 2018, 25 000 emplois publics supprimés

- En Espagne : suppression des allocations chômage de longue durée, chômage en hausse partout (31,5 % en Andalousie !)

- Au Portugal : multiplication par 4 du prix du gaz et de l’électricité le passage de la TVA à 23 %

- En Italie : réduction du budget santé, destruction du code du travail. La pauvreté et la précarité entrainent des exodes importants des populations les plus touchées.

Ce que nous voulons
Un audit citoyen de la dette publique, véritable urgence démocratique pour débusquer la dette illégitime, la dénoncer et refuser de la payer !
Des réformes de grande ampleur :
- Annulation de la dette illégitime
- Reprise du contrôle des banques en socialisant le système bancaire et pour cela le placer sous contrôle démocratique
- Redonner à la Banque Centrale Européenne et aux banques nationales un rôle de banques : elles doivent pouvoir prêter directement aux Etats
- Taxation de toutes les transactions financières
- Mise en place d’une réelle progressivité de l’impôt sur tous les revenus
- Redistribution juste de la richesse produite

En Europe, en France, des collectifs pour un Audit Citoyen de la Dette Publique se constituent au niveau national comme au niveau local, rejoignez-nous ! contact du collectif de Grenoble : audit.citoyen38@gmail.com site national : audit-citoyen.org


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 283 / 45063

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License