Les Alternatifs Isère

Déclaration du NPA et des Alternatifs-Isère

Elections législatives des 10 et 17 juin 2012
dimanche 27 mai 2012

La droite a infligé à la majorité de la population une politique de rigueur dégradant fortement nos conditions de vie, tout cela au profit d’une minorité de riches.
Nous nous félicitons de la défaite de Sarkozy à la présidentielle. Nous avons gagné un premier combat contre cette droite antisociale et xénophobe qui fait le lit de l’extrême droite, du Front National et de sa démagogie raciste.

Nous ne faisons pas confiance à François Hollande pour arrêter les politiques d’austérité qui condamnent des millions d’entre nous à la pauvreté, à la précarité et au chômage sous prétexte de réduction des déficits et de remboursement de la dette publique. Son ambition se limite à nourrir une illusion : celle d’une austérité « plus juste » qui sortirait le capitalisme de sa crise sans prendre en compte la grave crise écologique et sociale qui menace l’existence même de nos sociétés. C’est pourquoi nous revendiquons notre indépendance politique à l’égard du Parti Socialiste, du gouvernement Hollande et de ses soutiens parlementaires. Les militants des Alternatifs et du NPA, mais aussi de nombreux militants associatifs et syndicaux, se retrouvent fréquemment sur le terrain des luttes sociales et écologistes, contre ce système injuste et destructeur, contre le nucléaire, en défense des plus démunis, qu’ils soient français ou immigrés, avec ou sans papiers.
C’est ce mouvement que nous souhaitons représenter pour les élections législatives de 2012. Nos candidats seront les seuls à incarner une gauche de rupture avec le capitalisme néolibéral, une gauche radicale et autogestionnaire, démocratique et altermondialiste, féministe, antiraciste et écologiste ouverte aux idées de la décroissance.

Appropriation citoyenne et justice sociale

Nous voulons un système de protection sociale et solidaire, la défense, le développement et la réappropriation sociale des services publics (énergie, communications, poste, eau, éducation, santé, logement, culture, petite enfance et 4ème âge), l’extension de la sphère de la gratuité.
Nous refusons la casse de l’industrie et les délocalisations qui ne servent qu’à satisfaire les actionnaires, alors que les ouvrierEs, les employéEs de toutes catégories sont jetés au chômage. Nous demandons l’interdiction des licenciements économiques, le soutien aux reprises autogestionnaires d’entreprises par les salariéEs et la création d’outils de contrôle des salariéEs dans les entreprises.
Nous considérons que le temps de travail doit être partagé entre toutes et tous, avec les 32h pour premier horizon. Nous demandons la conversion des contrats précaires en contrats à durée indéterminée, une embauche massive dans les services publics et exigeons le respect du repos hebdomadaire et l’interdiction du travail dominical. Dans le cadre du système économique actuel nous nous prononçons pour l’augmentation du SMIC, pas de revenus en dessous de 1700 € nets, pour une augmentation globale de tous les salaires de 300 €. Nous défendons le retour à la retraite à 60 ans, à taux plein avec 37,5 annuités.
Nous proposons un moratoire et un audit de la dette publique et de ses intérêts, dont le paiement à eux seuls représente 50 milliards d’euros par an. Cette dette est en effet essentiellement illégitime et nous ne voulons donc pas la payer. Nous demandons la mise sous contrôle public du secteur bancaire et la refonte de la Banque Centrale Européenne (BCE), afin qu’elle puisse assurer le financement direct des États avec des prêts à taux zéro. _ Nous défendons l’instauration d’une fiscalité plus juste pour financer ce qui est vraiment utile (santé, transports publics gratuits, éducation, logement...).

Pour un processus constituant vers une démocratie active, contre le présidentialisme, contre la professionnalisation de la politique

Nous proposons d’engager un processus constituant permettant la mise en place d’une démocratie réelle dans la perspective de l’autogestion, de la suppression de la fonction présidentielle, de la proportionnelle à toutes les élections, du non-cumul des mandats, de la révocation des élus qui ne tiendraient pas leurs promesses.

Pour une alternative écologiste, contre la fuite en avant consumériste

Nous sommes face à un système qui pollue, marchandise des biens communs, dévalorise le travail, fait de nous des consommateurs/trices aliénéEs... Il faut rompre avec l’obsolescence programmée qui pousse au consumérisme. Pour en sortir, nous proposons une reconversion écologique de l’économie (agriculture, industrie, transports, services) dans une perspective de satisfaction prioritaire des besoins fondamentaux.
Nous demandons la gratuité des transports en commun pour réduire les déplacements en voiture individuelle et le développement du ferroutage. Nous militons pour l’arrêt immédiat de la nouvelle ligne TGV Lyon-Turin (fret et ferroviaire), en reportant les crédits prévus pour financer l’amélioration des lignes existantes, notamment les TER. Nous sommes solidaires du mouvement italien NO TAV (qui revendique l’arrêt de ce projet) et contre la répression qu’il affronte aujourd’hui.
Il est nécessaire d’engager un programme écologique global d’économies d’énergie, recours aux énergies renouvelables et la sortie du nucléaire : fermeture immédiate des réacteurs de plus 30 ans, arrêt de l’EPR, interdiction de l’exploitation de gaz et d’huiles de schiste ; mise en place d’un programme écologique global d’économies d’énergie, la relocalisation d’activités économiques, une agriculture paysanne et/ou biologique accessible à toutes et tous.

Des droits égaux, pour toutes et tous contre les divisions, les discriminations

Nous sommes mobilisés contre la xénophobie, les discriminations, et le sexisme. Nous nous battons pour l’émancipation de toutes et tous, le droit à l’avortement et à la contraception libres et gratuits et l’égalité homme-femme.
Nous considérons que l’accès à un logement décent, aux soins et à l’ensemble des droits sociaux doivent être garantis à chacun quelle que soit sa situation.
La recherche de boucs-émissaires et la chasse aux étrangerEs et aux "assistéEs", portées par la droite et par le FN doivent être combattues sans concessions. Nous défendons des droits égaux pour toutes et tous, ce qui passe en particulier par le droit de vote des étrangerEs à toutes les élections. Nous nous prononçons pour la régularisation de tous les sans papiers, le droit à la libre circulation et d’installation de toutes et de tous et la fermeture des centres de rétention.

Pour la solidarité entre les peuples, contre la politique néo coloniale

Nous voulons développer la solidarité entre les peuples en lutte contre l’austérité (Grèce, Espagne, Italie, Portugal...). Leur lutte est la nôtre ! Nous voulons un monde de solidarité et d’égalité entre les peuples. La guerre économique menée par les pays riches contre les pays du sud, le soutien aux pouvoirs corrompus et dictatoriaux, provoquent des situations de misères pour des peuples entiers et obligent des millions de personnes à fuir leur pays. Il faut rompre avec cela. Nous voulons une politique volontariste de rééquilibrage et de coopération nord/sud, l’annulation de la dette des pays du sud, qui ont déjà remboursé plusieurs fois le capital emprunté, l’arrêt de politiques de type « françafrique », la fin du pillage des ressources et des terres au détriment des peuples et de l’environnement, tout cela au profit des économies du nord. Il faut garantir la reconquête de la souveraineté alimentaire.
Nous voulons l’arrêt des interventions militaires françaises et la sortie de la France de l’OTAN. Nous affirmons notre solidarité avec le peuple syrien qui depuis plus d’un an lutte pour sa liberté, et avec le peuple palestinien dont nous soutenons le droit à l’autodétermination à la création de leur Etat.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 194 / 45074

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Elections  Suivre la vie du site Campagnes   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License