Les Alternatifs Isère

Appel pour la "Mémoire" du massacre du 17 octobre 1961

jeudi 15 octobre 2009

Samedi 17 OCTOBRE 2009 à 18 h

Rassemblement à Grenoble

place Edmond Arnaud (quartier Très-Cloîtres)

Nous défilerons ensuite vers la passerelle St Laurent où nous nous recueillerons et jetterons

UNE FLEUR DANS L’ISÈRE à la mémoire des manifestants algériens massacrés le 17 Octobre 1961 à Paris

Le 17 octobre 1961, des dizaines de milliers de travailleurs algériens et leurs familles manifestaient à Paris contre le couvre-feu qui leur était imposé.

Ils défendaient leur droit à l’égalité et à la dignité, et le droit à l’indépendance de l’Algérie. Ce jour-là et les jours suivants, plusieurs centaines d’entre eux furent massacrés, jetés dans la Seine ou gravement blessés par des policiers déchaînés sous les ordres de Maurice Papon, alors préfet de Paris.

Nous devons maintenir cette mémoire vivante pour éclairer le présent. Car le combat est loin d’être fini...

Des associations de nostalgiques de l’Algérie Française prétendent rendre hommage aux tueurs de l’OAS en les faisant passer pour des résistants. C’est pitoyable !

Parmi les Français et Européens d’Algérie, il y eut certes des résistants, mais ils sont parmi ces femmes et hommes qui se dressèrent contre les tenants de l’ordre colonial et menèrent le combat aux côtés des Algériens. Ils portent les nom de Fernand Yveton, Maurice Audin, Alban Liechti, Henri Alleg, Simon Blumental, Francis Jeanson, ... En aucun cas, ils ne se trouvent parmi les membres de l’OAS qui tentèrent par le crime de s’opposer à la volonté des peuples français et algérien de conclure une paix juste, respectueuse des droits des peuples.

Malheureusement certains élus, oublieux du passé, laissent les nostagiques de la colonisation rendre hommage aux criminels de l’OAS sur des lieux publics, y compris devant la flamme du soldat inconnu à l’Arc de Triomphe !

Cette glorification d’un des pires moments du passé s’accompagne d’une politique de plus en plus dure et inhumaine de l’Etat français vis à vis des immigrés, spécialement les travailleurs sans-papiers. Ils sont ramenés à leur valeur de force de travail, sans droits, soumis à l’arbitraire et à la répression, aux contrôles incessants. En 2009 comme en 1961, ils doivent se battre contre le mépris, pour la dignité et l’égalité.

Manifestons pour :

-  exiger de l’État français de reconnaître officiellement sa responsabilité dans les massacres liés à la colonisation, et d’ouvrir les archives de la Guerre d’Algérie et de la colonisation aux chercheurs français et étrangers, sans restrictions ni exclusives ;

-  protester contre les complaisances vis à vis de l’OAS et des nostalgiques de l’ordre colonial ;

-  protester contre le ministère de l’immigration et de l’identité nationale, honte de la République Française ;

-  réclamer l’abrogation de la directive « retour », ou « directive de la honte », adoptée par la parlement européen et qui bafoue les droits humains les plus élémentaires ;

-  Affirmer le droit des migrants à vivre en France dans la dignité et sans subir de discriminations.

Les Alternatifs Isère sont signataires de cet appel.

Les photos de cette manifestation ici


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 162 / 48228

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License