Les Alternatifs Isère

Pour le retrait de la plainte de Monoprix !

Soutien au collectif du 27 décembre !
samedi 28 février 2009

Samedi 27 décembre 2008, une trentaine de chômeurs, chômeuses, précaires, et autres, ont effectué une autoréduction  [1] au Monoprix de Grenoble, rue Lafayette : après avoir rempli une quinzaine de paniers de denrées de première nécessité, ainsi que de denrées de fête, les participants et participantes ont convaincu le responsable du magasin de sortir les marchandises gratuitement. Cette action s’est faite sans violence aucune, sous les yeux des clients et des caissières, qui se sont montrés réceptifs et sensibilisés, ainsi que sous ceux des forces de l’ordre qui ne sont pas intervenues. Le responsable de Monoprix a d’ailleurs affirmé qu’il ne porterait pas plainte.

Par cette action politique, militante et solidaire, dans un contexte de crise et de remontée du chômage, le collectif entendait ainsi dénoncer les logiques d’exclusion et les mesures gouvernementales de traitement du chômage et de précarisation des vies. L’ensemble des marchandises a été redistribué, le lundi 29 décembre, devant l’ANPE Denfert-Rochereau, à des chômeurs, chômeuses, précaires, ainsi qu’à des familles sans-papier.

Cette action n’est pas isolée : le 20 décembre, le Mouvement des Chômeurs et Précaires en lutte de Rennes avait obtenu la sortie de marchandises aux Galeries Lafayette. Quelques jours après, le 31 décembre, une nouvelle autoréduction a eu lieu dans un Monoprix de Paris.

Malgré l’engagement du responsable du Monoprix de Grenoble, une plainte contre X, pour « vol », a été déposée le vendredi 2 janvier à l’hôtel de police de Grenoble.

Monoprix doit retirer sa plainte : la réquisition-redistribution à destination des précaires, sans emploi, sans papiers, effectuée à Monoprix le 27 décembre, qui a coûté au groupe 930 euros, est une goutte d’eau dans son chiffre d’affaire. Monoprix, dont le capital est détenu 50/50 par le groupe les galeries Lafayette et Casino, sous la direction de Philippe Houzé, détient un capital de 3575 M€ …

Alors que les salarié-e-s, précaires, chômeurs et chômeuses s’apprêtent à faire les frais de la crise, provoquée par les financiers et les actionnaires, il serait inadmissible qu’un grand groupe, faisant des bénéfices en bourse, persiste à qualifier de vol cet acte de réquisition de richesses qui s’est fait avec l’accord du responsable grenoblois du groupe, acte politique, hautement symbolique, d’appropriation et de redistribution.

Nous n’acceptons pas ce dépôt de plainte. Nous sommes solidaires du collectif du 27 décembre 2008, et nous demandons le retrait pur et simple de cette plainte.

Premiers Signataires : AC ! Isère – ADES – Alternatifs (les) – Attac-Isère – CIIP – CNT – Défends-toit - NPA – PAS - Sud éducation – Sud PTT – Les Verts de Grenoble…

Contact : acgrenoble@no-log.org

http://www.agirensemblecontrelechom...

Word - 31.5 ko
Tract Monoprix

[1] Ce terme désigne des pratiques diverses qui ont pour point commun de satisfaire des besoins de manière gratuite ou moins chère, dans une démarche collective. S’y rattachent les réquisitions de nourriture, que les collectifs de précaires mènent souvent avant les fêtes de fin d’année, les luttes pour obtenir des réductions ou la gratuité pour les transports en commun, les loyers, l’électricité et le gaz, la culture et les loisirs...


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 328 / 48228

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.12 + AHUNTSIC

Creative Commons License